Actualités

Corpulence et recours aux urgences : Constances dévoile des associations

Modifié le 30/06/2018

Une étude Constances apporte des chiffres inédits sur les recours aux urgences des patients en fonction de leur corpulence. Les personnes obèses de classe III ont 2 fois plus de risque de consulter les urgences que les personnes de poids standard, toutes choses égales par ailleurs.

Les patients obèses vont-ils davantage aux urgences que les patients de poids standard ? Difficile à dire sans données : on ne vous demande pas votre poids, ni votre taille, lorsque vous arrivez à l’accueil des urgences. Or, prendre en charge EN URGENCE une personne obèse peut être bien différente de celle d’une personne de poids standard.

« Il peut exister des difficultés logistiques et matérielles spécifiques pour prendre en charge ces patients : du matériel ou mobilier adapté est nécessaire, les procédures d’urgence sont plus difficiles à réaliser : perfusion, intubation par exemple. La stratégie de prise en charge peut en être modifiée » souligne Anne-Laure Feral-Pierssens, médecin-urgentiste à l'Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris.

En croisant les données de Constances avec celles de l’assurance maladie (SNIIRAM) spécifiant le nombre de consultations aux urgences, l’experte a considéré, pour la première fois en France, les associations entre recours aux urgences et corpulence des patients. Conclusion ? Entre 2010 et 2013, les patients obèses ont davantage consultés les urgences que les patients de poids standard. Ce recours plus important est particulièrement marqué pour les personnes avec une obésité de classe III (IMC* ≥ 40kg/m2).

« Le risque de recourir aux urgences pour les patients avec une obésité de classe III est pratiquement le double de celui des patients de poids standard et ce, toutes choses égales par ailleurs : âge, caractéristiques socio-économiques, état de santé,… » indique Anne-Laure Feral-Pierssens. Une étude spécifique pour creuser les raisons de ces sur-consultations aux urgences — non spécifiées dans la base de données de l’Assurance maladie — va prochainement débuter à l’hôpital Georges-Pompidou. Quant à Constances, elle apportera bientôt des résultats sur les consultations en ville, auprès des généralistes et spécialistes, des participants de la cohorte en fonction de leur corpulence.

* IMC = indice de masse corporelle = poids / taille2

Référence bibliographique
Feral-Pierssens AL, Carette C, Rives-Lange C, Matta J, Goldberg M, Juvin P, Zins M, Czernichow S. Obesity and emergency care in the French CONSTANCES cohort. PLoS One. 2018, 13(3):e0194831. doi: 10.1371/journal.pone.0194831. eCollection 2018.