Glossaire


Liste des définitions

Terme Définition
Matrice emploi-exposition

Tableau rectangulaire dont les lignes correspondent à des emplois et les colonnes à des expositions professionnelles. A l’intersection d’une ligne et d’une colonne on trouve une information sur l’exposition dans cet emploi. Le contenu de la matrice peut être en “oui-non” (l’exposition peut exister ou non dans cet emploi ) ou comporter des indications plus précises, comme la probabilité d’être exposé ou l’intensité de l’exposition.

Le développement des matrices emploi-exposition, comme aide à l’évaluation des exposition à des fins de surveillance ou de recherche, a porté principalement sur les agents chimiques.

Mesure

Toute enquête épidémiologique implique la mesure de variables destinées à refléter les phénomènes de santé étudiés et certains facteurs liés à ces phénomènes.

Les mesures effectuées peuvent être de nature et d'origine variées: questionnaires administrés par un médecin ou un enquêteur spécialisé, questionnaire “auto‑administré” (c'est le sujet lui-même qui le remplit), mesure biologique, de concentration d’un polluant dans l’atmosphère, etc... L'instrument de mesure choisi doit être adapté à la nature du phénomène à observer et à l'objectif de l'étude. Les conditions de recueil des mesures doivent également être définies de façon rigoureuse de façon à éviter certains biais.

Morbidité

Ecart subjectif ou objectif à un état de bien-être physiologique ou psychologique.

Cet écart est apprécié différemment selon la personne ou l'institution qui en juge; on distingue donc classiquement :

  • La morbidité ressentieappréhension par l'individu des phénomènes pathologiques ou des gênes le concernant.
  • La morbidité diagnostiquéefaisant l'objet d'un recours au système de soins (recours au médecin en particulier), classée en maladies selon la nosologie en vigueur.
  • La morbidité objectivequi serait appréciée par un examen de santé standardisé, tenant compte des connaissances, des techniques et des normes actuelles.

Il peut exister des différences très importantes entre ces approches de la morbidité; la plupart des gênes mineures ressenties, par exemple, ne font pas l'objet d'un recours au système de soins. Toute interprétation de données de morbidité doit aussi tenir compte de l'environnement social: le nombre de maladies professionnelles ou d'accidents de travail déclarés dépend de la législation et de la façon dont celle-ci est appliquée.

En France, la morbidité est connue, entre autres, par des registres de morbidité pour certaines affections (cancer, maladies cardio-vasculaires, notamment), et par les enquêtes décennales de l’INSEE sur la santé et les soins médicaux, qui portent sur un échantillon national.

Mortalité

L'analyse des décès occupe une part importante de la description de la mesure de l'état de santé d'une population :

  • Le taux brut de mortalité dans une population n'est pas un indice très informatif. On préfère les taux par âge, ou d’autres indices développés en démographie.
  • Quotient de mortalité par âge (risque de décéder dans l'année qui suit, pour des personnes d'un âge donné).

Tables de mortalité décrivant l'évolution dans le temps des effectifs d'une cohorte définie par son année de naissance. De telles tables, basées sur des cohortes fictives, servent de base au calcul de l'espérance de vie.

Multifactoriel

Pour la plupart des affections, plusieurs facteurs de risque interviennent; la présence de l’un d’entre eux augmente le risque de survenue de l’affection, que les autres soient présents ou non. Ainsi, le risque de cancer du poumon pour un sujet donné est augmenté s’il a été exposé à l’amiante, et ceci qu’il soit fumeur ou non. En conséquence, si plusieurs expositions (à des facteurs personnels, professionnels, environnementaux..) sont présents, la maladie ne peut pas être attribuée à une cause unique. En corollaire, savoir qu’un sujet malade est exposé à un facteur de risque reconnu pour cette maladie (par exemple un facteur personnel comme le tabagisme) n’implique pas que la maladie soit “expliquée” par ce facteur, au sens où d’autres facteurs (professionnels…) n’interviendraient pas.

t>