Partenaires scientifiques

Constances participe à des « consortiums » européens de cohortes en population. L’objectif de ces consortiums est de partager des données provenant de cohortes de différents pays.

En effet, même pour des cohortes de très grande taille comme Constances, les maladies rares ne sont pas en nombre suffisant pour permettre des études approfondies, et la mise en commun de plusieurs cohortes permet d’augmenter la « puissance statistique » des études.
Un autre intérêt de ces consortiums est la possibilité de comparaisons internationales, car de nombreux aspects de la santé peuvent se présenter différemment selon les contextes nationaux.


IDEAR

Ce consortium s’intéresse au vieillissement, notamment aux facteurs professionnels et sociaux pouvant expliquer les inégalités de santé. Il regroupe 9 cohortes anglaises, danoises, finlandaises, françaises (Gazel et Constances) et suédoises.


BBMRI

Ce très grand consortium associe plus de 30 cohortes réunissant au total plus de 2 millions de personnes. Son objectif principal est l’harmonisation des données de ces cohortes et de leurs biobanques associées, afin de faciliter le partage de données autour de nombreux thèmes de recherche. BBMRI-LPC bénéficie du financement de l’Union européenne.


Lifepath

10 pays (représentés par 17 cohortes) se sont associés dans un consortium de recherche pour étudier le lien entre le statut socio-économique et le vieillissement en bonne santé. Le programme Lifepath comprend 15 institutions en Europe et dans le monde et il est cofinancé par le programme de recherche de l’Union Européenne « Horizon 2020 ».