220 000 VOLONTAIRES POUR AMÉLIORER LA SANTÉ DE DEMAIN


Face aux questions majeures de santé qui nous concernent tous,
engageons-nous en participant à Constances !


ACTUALITÉS


Les solvants chimiques ne sont pas bons pour la santé respiratoire des travailleuses et travailleurs

Grâce à Constances, des chercheurs ont étudié l’impact des expositions professionnelles aux solvants sur l’asthme sur un large effectif de personnes. L’exposition à ces irritants respiratoires est associée significativement à une augmentation du score de symptômes d’asthme. Ces résultats ont été publiés le 2 septembre 2021 dans International Journal of Environmental Research and Public Health. Lire la suite


Un défaut d’interférons, cause de 20 % des décès Covid-19

Publiée en août 2021 dans Science Immunology, une étude incluant des volontaires de Constances confirme l’intérêt de la piste des interférons de type 1 pour traiter la Covid-19 et éviter 20 % des formes létales. Lire la suite


Rhinite et pollution atmosphérique

Trois polluants de l’air (PM2,5, NO2 et carbone suie) sont associés à la rhinite chez les volontaires de Constances. Ces résultats ont été publiés le 26 août 2021 dans Environment International. Lire la suite


Forte augmentation de la prévalence de l’obésité chez les jeunes adultes

La prévalence de l’obésité chez les jeunes adultes (18-29 ans) a augmenté de 93 % chez les hommes et de 50 % chez les femmes entre 2013 et 2016. Publiée dans Scientific report en juillet 2021, cette explosion alarmante doit inciter à des mesures de santé publique. Lire la suite


POPGEN : un outil pour aider la médecine de demain

Au cours du mois de mai 2021, 15 000 volontaires de Constances ont reçu un courrier leur proposant de participer à la recherche POPGEN, portée par le plan France Médecine Génomique 2025. Objectif : constituer une base de référence nationale sur les variations génétiques de la population française pour aider à la prise en charge des patients. Lire la suite


La Fondation Jean Dausset-CEPH, partenaire de Constances sur la COVID-19

En 2020, la Fondation Jean Dausset a reçu près de 40 000 échantillons sanguins de volontaires de Constances dans le cadre du projet SAPRIS-SÉRO sur la COVID-19. Une nouvelle vague d’envoi de kits d’auto-prélèvement est prévue en juin 2021. Comment la Fondation se prépare-t-elle ? Réponses de son directeur scientifique, Jean-François Deleuze, et de la responsable de sa biobanque, Hélène Blanché-Koch. Lire la suite


Qui se cache derrière le « numéro vert » de Constances ?

Un changement d’adresse à déclarer ? Un problème avec le kit sérologique ? Une question sur le questionnaire ? Une solution : le « numéro vert » de Constances ! Mais qui se cache derrière ? Lire la suite


Le Sars-CoV-2 circulait en France dès novembre 2019

À partir de l’analyse rétrospective d’échantillons de sérum de plus de 9 000 volontaires de la cohorte, les chercheurs du projet SEROCO ont identifié des anticorps anti-SARS-CoV-2 chez 13 participants ayant donné leur sang entre novembre 2019 et janvier 2020. Ces résultats suggèrent une circulation précoce du virus responsable de la COVID-19 en Europe. Prélevés en routine, les échantillons étaient stockés dans la biobanque de Constances. Lire la suite


La solitude a frappé plus durement les jeunes adultes durant le 1er confinement

Les adultes de moins de 30 ans et les personnes ayant des antécédents de maladie mentale ont connu les niveaux les plus élevés de solitude durant le 1er confinement. Ces résultats basés sur Constances ont été retrouvés dans 3 autres pays européens : Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni. Ils confirment la nécessité de la mise de place de mesures de santé publique adaptées vers les jeunes adultes pour contrecarrer les effets collatéraux négatifs de la pandémie de COVID-19. Lire la suite


Point d’étape sur les projets sur la COVID-19

Comme beaucoup d’acteurs de la recherche biomédicale et santé, Constances est fortement mobilisée pour contribuer à une meilleure connaissance de l’épidémie de COVID-19. Où en sommes-nous dans les 4 projets lancés ? Lire la suite


Web-conférence COVID-19 : les chercheurs répondent aux questions des volontaires sur les résultats sérologiques

Le samedi 12 décembre se tiendra la 1ère web-conférence COVID-19 organisée par les cohortes du projet SAPRIS-SÉRO. Elle portera sur les recherches d’anticorps réalisées à partir des auto-prélèvements sanguins envoyés par des milliers de volontaires. Lire la suite


L’intelligence artificielle pour typer les diabètes

En se basant sur Constances, des chercheurs ont développé un algorithme d’intelligence artificielle qui différencie avec un taux d'exactitude de 97 % les personnes atteintes d’un diabète de type 1 et de type 2 à partir des données de l’assurance maladie. Les perspectives de ces recherches réalisées en partenariat avec Santé Publique France sont nombreuses. Lire la suite


Des projets Constances dans les « bulles sécurisées » du CASD

Depuis mai 2020, les données de la cohorte croisées avec celles de l’assurance maladie et des hôpitaux sont hébergées dans des bulles hermétiques au Centre d’accès sécurisé aux données (CASD). Aucun export de données n’est possible. L’authentification se fait par carte à puce et empreintes digitales. Les chercheurs doivent « montrer patte blanche ». Lire la suite


Renoncer à se soigner pour raisons financières : une réalité pour 1 volontaire sur 7

Près d’1 volontaire sur 7 a renoncé à se soigner pour raisons financières l’année précédant son inclusion dans la cohorte Constances. Ce renoncement est associé à un moindre recours aux généralistes et spécialistes, à davantage de visites aux urgences. Ces résultats soulignent l’importance de repenser l’accès aux urgences des hôpitaux en parallèle de l’accès à la médecine de ville pour les populations les plus vulnérables. Lire la suite



CAMPAGNE DE SÉROLOGIE COVID-19 (SAPRIS-SERO) : INFORMATIONS UTILES


Nouvelle campagne de tests sérologiques : FAQ
Note d’information - Volontaire Constances
Mode d'emploi du kit - Volontaire Constances
Note d'information + Consentement - Adulte contact
Mode d'emploi du kit - Adulte contact
Note d'information + Consentement - Mineur 12-17 ans
Mode d'emploi du kit - Mineur 12-17 ans
Note d'information + Consentement - Mineur 6-11 ans
Mode d'emploi du kit - Mineur 6-11 ans
Foire aux questions

Attention, les documents relatifs aux personnes contacts disponibles dans cet encart sont fournis à titre d'information. Vous les recevrez, avec votre kit, en version papier et identifiés avec un numéro spécifique. Seules ces versions papier sont destinées à être remplies et renvoyées. En cas de besoin, vous pouvez appeler le numéro 0805 030 733.

Rassembler Autour d'un grand projet de recherche des femmes et des hommes volontaires, âgés de 18 à 69 ans, affiliés au régime général de la Sécurité sociale et régimes spéciaux partenaires, dans un département Constances.
Respecter Les données personnelles et les informations de santé recueillies auprès des volontaires Constances sont traitées de manière totalement confidentielle, au sein d'un dispositif hautement sécurisé et approuvé par la Cnil.
Participer En effectuant un bilan de santé, en remplissant des questionnaires et un consentement dans un Centre d'examens de santé. En répondant à un questionnaire annuel et en bénéficiant d'un examen de santé tous les 5 ans.
Partager Grâce à une infrastructure accessible à l'ensemble de la communauté scientifique. Les projets doivent être validés par la Cnil, le Conseil scientifique international et le comité de pilotage institutionnel de Constances.
Carte des centres d'examens en France

Les Centres d'examens de santé de la Sécurité sociale


Créé en 1945, le réseau des Centres d'examens de santé (CES) propose des examens périodiques de santé aux assurés sociaux.

Aujourd'hui, les CES participent d’une part à la prévention auprès des populations qui en ont le plus besoin (personnes éloignées du système de santé ou fragilisées), et d'autre part à des études sur l'état de la santé de la population, contribuant ainsi à l'observation et à la surveillance épidémiologique.

Le réseau des CES représente environ 110 structures (centres et antennes) géographiquement réparties sur le territoire national.
21 de ces CES, présents sur 26 sites différents, participent à Constances. Ils se sont portés volontaires et ont été formés aux procédures spécifiques à Constances.


Choisir un CES sur la carte ou dans la liste pour obtenir plus d'informations

Contactez-nous

Numéro vert Constances 0805 02 02 63

Constances

UMS 11 Cohortes en population - Inserm / Université de Paris / Université Paris Saclay / UVSQ - Hôpital Paul Brousse - Bâtiment 15-16 - 16 Avenue Paul Vaillant Couturier - 94807 Villejuif Cedex

 
Vu l’avis favorable du Conseil National de l’Information Statistique, cette enquête est reconnue d’intérêt général et de qualité statistique sans avoir de caractère obligatoire. Visa n°2019A703AU du Ministre de l'économie et des finances, valable pour l’année 2019.
En application de la loi n°51-711 du 7 juin 1951 modifiée, les réponses à ce questionnaire sont protégées par le secret statistique et destinées à l’UMS 011 Inserm-UVSQ, « Cohortes épidémiologiques en population ». Le traitement de vos données est placé sous la responsabilité de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) (situé au 101 rue de Tolbiac, 75 013 Paris - https://www.inserm.fr/) et répond à l'exécution d'une mission d’intérêt public. Les informations recueillies dans le cadre de ce questionnaire sont traitées conformément au Règlement général relatif à la protection des données et à la La loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Vous disposez d'un droit d’accès, de rectification et à la limitation du traitement de vos données. Ces droits peuvent être exercés auprès du Dr Marie Zins et du Pr Marcel Goldberg, UMS 011 Inserm-UVSQ, « Cohortes épidémiologiques en population », Hôpital Paul Brousse, Bât. 15/16, 16 avenue Paul Vaillant-Couturier, 94807 Villejuif Cedex. En cas de difficulté pour exercer vos droits, vous pouvez contacter le Délégué à la Protection des Données de l'Inserm par mail (dpo@inserm.fr) ou par voie postale (Délégué à la Protection des Données, 101 rue de Tolbiac, 75 013 Paris)