Conditions de travail et inégalités de santé à l’âge adulte

Caractéristiques

Responsable scientifique J. Siegrist
Organisme de rattachement Université de Düsseldorf
Laboratoire / Lieu Allemagne
Année de dépôt 2018
Type de projet Données uniquement

Contexte

Les inégalités sociales de santé persistent dans les sociétés modernes. Des gradients sociaux prononcés de morbidité à la quarantaine et de mortalité prématurée ont été documentés pour divers pays européens, dont la France. Expliquer ces inégalités est important pour des raisons scientifiques et pour informer les politiques sur les activités de prévention. La qualité du travail et de l’emploi est importante dans ce contexte, mais les preuves scientifiques disponibles sur leur rôle explicatif précis et les mécanismes sous-jacents sont toujours partielles.

Objectifs

Étudier les inégalités sociales dans la santé de la quarantaine avec un accent particulier sur le rôle médiateur et modérateur des conditions de travail physiques et psychosociales défavorables, complétées par un ensemble de marqueurs biologiques de stress et de comportements néfastes pour la santé. Les risques élevés de symptômes dépressifs et de maladie coronarienne sont analysés chez les hommes et les femmes d’âge moyen en emploi, en utilisant les données à l’inclusion et pendant le suivi de la cohorte. De plus, nous étendons la mesure de la position socio-économique par une mesure de carrière favorable / défavorable, reflétant des antécédents professionnels socialement stratifiés.

Méthodes

Echantillon et protocole

Échantillon de l’étude : participants âgés de 45 à 60 ans recrutés entre le début de la mise en place de Constances en 2012 et la fin de 2016 (n = 34,611).

Étant donné que les informations sur la santé sont disponibles au cours du suivi, une analyse longitudinale sera utilisée.

Données

En tant que prédicteurs, nous incluons trois indicateurs de position socio-économique : l’éducation, la catégorie professionnelle et la carrière favorable / défavorable. Ce dernier indicateur est basé sur des données collectées rétrospectivement sur les antécédents professionnels, où un indice de « catégorie professionnelle tout au long de la vie » de la carrière favorable / défavorable sera construit.

Les conditions de travail physiques et psychosociales défavorables sont analysées comme des médiateurs dans les associations de position socio-économique avec la santé. L’étude des relations entre le stress au travail et certains biomarqueurs est incluse dans cette dernière analyse. En outre, un rôle de médiation supplémentaire potentiel des comportements néfastes pour la santé est étudié (description ci-dessous). Deux mesures de résultats pertinentes pour la santé sont des symptômes cliniquement pertinents de dépression et de maladie coronarienne, à partir du questionnaire de suivi.

Analyse des données

Les effets directs et indirects des indicateurs de position socio-économique sur les résultats pour la santé seront analysés à l’aide d’une analyse de pathway et d’une modélisation par équations structurelles. Les analyses sont effectuées séparément pour les hommes et les femmes, compte tenu des variations substantielles spécifiques au sexe.

Perspectives

Compte tenu de l’intérêt scientifique et de santé publique du projet, nous prévoyons de compléter la diffusion scientifique des résultats des études par des discussions avec les organes politiques compétents aux niveaux national et international (OMS, OIT).

Aller au contenu principal