Déterminants du vieillissement physique chez des adultes d’âge moyen

Caractéristiques

Responsable scientifique A. Elbaz
Organisme de rattachement Inserm
Laboratoire / Lieu Villejuif
Année de dépôt 2014
Type de projet Données uniquement

Contexte

Le déclin du fonctionnement moteur au cours du vieillissement est influencé par de nombreuses caractéristiques, incluant les facteurs de risque vasculaires, les comportements de santé (tabagisme, alcool, activité physique, nutrition), le surpoids, l’inflammation et les facteurs de risque hormonaux. Jusqu’à présent, la plupart des études ont été réalisées parmi des personnes relativement âgées, avec les implications suivantes : (i) ces études reposent par définition sur des personnes ayant survécu jusqu’à cet âge, avec un risque de sélection par la survie, ce qui peut biaiser les estimations d’association ; (ii) les processus physiopathologiques impliqués dans le vieillissement sont déjà en cours, ce qui pourrait conduire à un biais par causalité inverse; (iii) les phénotypes sont plus difficiles à caractériser à des âges plus avancés en raison de multiples comorbidités. En se concentrant sur les adultes d’âge moyen (≥45 ans) qui seront suivis au fil du temps, CONSTANCES permettra de faire des progrès majeurs dans la compréhension de l’évolution des performances motrices liées à l’âge et de ses déterminants. 

Objectifs

Nous examinerons la relation entre, d’une part, les facteurs de risque vasculaire, les comportements de santé, le surpoids, l’inflammation et les facteurs de risque hormonaux et, d’autre part, le déclin moteur et le risque de dépendance physique.  

Méthodes

Les données et mesures de Constances

Résultats :

  • Mesures répétées de : tests cognitifs ; mesures physiques objectives ; fonction mentale.
  • Démence (les méthodes utilisées pour déterminer les cas de démence sont décrites dans un autre document) ;
  • Handicap (défini sur la base des AVQ, des AVCI et de la mobilité).

Expositions:

  • Facteurs de risque et maladies cardiovasculaires (hypertension, dyslipidémie, diabète et contrôle glycémique ; accidents vasculaires cérébraux et maladies coronariennes, événements thromboemboliques veineux ; médicaments) ; des scores de risque cardiovasculaire seront construits à partir de ces variables.
  • Les niveaux endogènes d’hormones stéroïdes sexuelles (estradiol, testostérone …) ainsi que l’histoire de la reproduction (âge de la ménarche, parité, âge de la ménopause, …) et l’utilisation d’hormones exogènes (contraceptifs hormonaux, thérapie hormonale post-ménopausique …) pour les femmes (en association avec le groupe « Santé des femmes »).
  • Facteurs de confusion : comportements liés à la santé (tabagisme, alcool, activité physique, nutrition) ; facteurs socio-économiques. Nous examinerons également les principaux effets des comportements de santé, afin d’évaluer dans quelle mesure ces facteurs de risque potentiellement modifiables affectent le vieillissement.

Durée et calendrier du projet

Dans la phase initiale du projet, nous entreprendrons des analyses transversales en utilisant les données de base à la fois pour les expositions et les résultats (fonctions cognitives, motrices et mentales). Toutefois, cette proposition est essentiellement axée sur les données longitudinales et les analyses se développeront au fur et à mesure de l’accumulation des mesures répétées (expositions, résultats fonctionnels et maladie incidente) :

Les analyses longitudinales du déclin fonctionnel s’appuieront sur au moins deux vagues de collecte de données (c’est-à-dire 10 ans).

Les analyses de la démence et du handicap seront possibles après 5 ans et l’identification des cas incidents au cours de cette période.

Note : ce projet fait partie du consortium de recherche ‘PRESAGE – PREparing Successful AGEing’ 

Aller au contenu principal