Douleurs pelviennes chroniques

Caractéristiques

Responsable scientifique X. Fritel
Organisme de rattachement Université de Poitiers
Laboratoire / Lieu France
Année de dépôt 2014
Type de projet Données uniquement

Contexte

Les algies pelviennes chroniques (APC) constituent chez les femmes un ensemble de symptômes douloureux chroniques comprenant la dysménorrhée, les douleurs pelviennes non cycliques et la dyspareunie. Les données épidémiologiques sur la prévalence des APC en population générale restent pauvres. La revue systématique de l’OMS sur la prévalence des APC féminines concluait qu’il s’agissait d’un sujet de santé négligé.  Ces douleurs peuvent avoir des conséquences délétères sur la qualité de vie et la vie sexuelle. Les APC conduisent à de nombreuses consultations et peuvent donner lieu à des interventions chirurgicales. Les connaissances actuelles ne permettent pas de savoir quelles sont les femmes qui consultent ou ont recours à la chirurgie en raison de ces douleurs.   L’endométriose représente la principale étiologie des APC, mais sa prévalence en population générale reste encore mal connue.

Objectifs

Notre objectif est dans un premier temps d’estimer la prévalence des APC chez les femmes de la cohorte Constances, et de préciser leur typologie en fonction des caractéristiques des participantes. Nos objectifs secondaires sont d’estimer l’association entre 1) qualité de vie altérée et APC en tenant compte d’éventuelles autres affections, et 2) insatisfaction dans la vie sexuelle et APC. Nous estimerons aussi la consommation de soins potentiellement liés aux APC dans la cohorte.  Nous allons également préciser, grâce aux données du PMSI, la prévalence de l’endométriose opérée ou hospitalisée, ses facteurs de risques et l’altération de la qualité de vie associée. 

Méthodes

L’auto-questionnaire d’inclusion comporte 4 questions permettant d’évaluer la douleur pelvienne chronique. Le questionnaire d’inclusion comporte aussi des données sur la satisfaction sexuelle, qui seront utiles pour mesurer le retentissement des APC dans ce domaine, et il est prévu d’introduire dans Constances un module plus complet sur la sexualité. Le questionnaire de qualité de vie SF12 a été intégré dans le deuxième suivi de Constances. Il existe un questionnaire de qualité de vie spécifique de l’endométriose qui pourra être utilisé dans le futur.  Les données issues du PMSI et du SNIIRAM (pour les femmes considérées en affection de longue durée en raison d’une endométriose) peuvent être classées en fonction du diagnostic (la CIM-10 comporte 10 codes différents pour l’endométriose, N80.X), du GHM et des actes. 

Perspectives

Nous allons pouvoir décrire la prévalence des douleurs pelviennes chroniques dans la cohorte, et leurs conséquences en termes de qualité de vie (analyse transversale). Il sera également possible grâce au suivi (via les données du PMSI et du SNIIRAM) de préciser la consommation de soins associée à ces douleurs ainsi que les hospitalisations ou les chirurgies pour endométriose. Ces analyses nous renseigneront sur le lien entre APC et endométriose sévère, la prise en charge chirurgicale de l’endométriose en France, ses facteurs de risques et les symptômes associés, ainsi que son coût pour l’assurance maladie. 

Aller au contenu principal