Pénibilité du travail et vieillissement

Caractéristiques

Responsable scientifique A. Descatha
Organisme de rattachement Université d’Angers
Laboratoire / Lieu Angers
Année de dépôt 2014
Type de projet Données uniquement

Contexte

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont considérés comme un enjeu majeur tant en santé au travail qu’en santé publique. Or, malgré les progrès de l’ergonomie et de la sûreté des postes de travail, on observe toujours une augmentation de ces troubles. Notamment, l’augmentation continue de la fréquence des TMS en milieu de travail et le vieillissement articulaire prématuré représentent un signal fort de dysfonctionnements et de pénibilité au travail dans les secteurs concernés, avec des effets combinés d’autres facteurs en augmentation (obésité, manque d’activité physique), à la fois sur le court et le long terme. 

Objectifs

Face à cet enjeu de société, notre projet porte sur les indicateurs de pénibilité physiques avec une approche descriptive, l’étiologie des TMS en prenant en compte les facteurs professionnels (biomécaniques) et personnels, et le devenir des sujets du point de vue de leur santé, à court et long terme en fonction d’expositions professionnelles cumulées « vie professionnelle entière ». 

Méthodes

Le projet sera divisé en deux phases de 5 ans chacune. La première phase utilisera les données d’inclusion avec une approche transversale et fournira des hypothèses à tester dans une seconde phase ; celle-ci permettra de consolider les résultats avec des approches adaptées à des données longitudinales (prise en compte des évolutions dans le temps, analyse de mesures répétées…). Les données proviennent principalement des questionnaires initiaux et de suivi. Le projet est divisé en trois sous projets. La partie descriptive est principalement centrée sur l’évaluation d’indicateurs de pénibilité, tels que  la notion de travail physiquement pénible rapportée par le sujet  pour chaque épisode professionnel. Pour la partie étiologique, les liens entre les TMS et les facteurs individuels et professionnels seront analysés,  que ce soit pour des expositions à fortes contraintes (travail en force/vibration) ou faibles contraintes (travail sur écran). Enfin, la troisième partie portera sur les effets à long terme des expositions biomécaniques, particulièrement concernant l’usure et le vieillissement prématuré de l’organisme (capacité, douleurs, limitations, et aussi interventions chirurgicales). 

Perspectives

Grâce à Constances, des équipes spécialisées dans le domaine des TMS pourront étudier les questions de la pénibilité physique au travail et ses effets à court et long terme sur l’usure et le vieillissement prématuré des structures articulaires et péri-articulaires. Les perspectives sont principalement scientifiques, portant sur la compréhension des mécanismes étiologiques avec une perspective « vie professionnelle entière » et les effets à long terme sur le vieillissement de l’appareil locomoteur, résultats qui peuvent ouvrir des voies de recherche dans le domaine de l’intervention et de la prévention.

Note : ce projet fait partie du consortium de recherche ‘COMETT – Cohorte Observatoire Musculosquelettique’ 

Aller au contenu principal