Prévalence et déterminants de l’hypertension artérielle

Caractéristiques

Responsable scientifique J. Blacher
Organisme de rattachement Université de Paris Cité
Laboratoire / Lieu France
Année de dépôt 2017
Type de projet Données uniquement

Contexte

L’hypertension ou la pression artérielle élevée a depuis longtemps été identifiée comme un important facteur de risque des maladies cardio-vasculaires. Elle affecte plus d’un quart de la population adulte mondiale et l’on estime qu’elle cause dix millions de morts par an. De plus les estimations dans divers pays ont montré une prévalence importante d’un mauvais contrôle de la pression artérielle chez les patients hypertendus. En France, la prévalence de l’hypertension se situe autour de 31 % chez les adultes âgés de 18 à 74 ans, dont moins de la moitié de ceux qui sont traités ont un contrôle satisfaisant de la pression artérielle. Bien que la pathogénèse de l’hypertension primaire ne soit pas encore complètement comprise, elle semble être d’origine multifactorielle, avec des composantes génétiques et comportementales. Il a été démontré que des modes de vie étaient associés à la prévalence de l’hypertension, menant aux cinq recommandations habituellement faites dans le monde, au travers des guides de prévention et de contrôle de l’hypertension. Malgré cela, les études quantifiant les effets de ces facteurs sur la pression artérielle sont limitées, particulièrement dans la durée car il semble difficile d’établir et de maintenir ces modes de vie quotidiennement. Avec une telle augmentation de la prévalence de l’hypertension et la difficulté de la contrôler, des stratégies sont nécessaires pour prévenir son incidence, compléter les traitements et déterminer prospectivement le fardeau des maladies cardio-vasculaires et de leurs complications. En absence de nouvelles données en France et en Europe, il est nécessaire de se baser sur les récentes données prospectives issues d’une grande population représentative nationalement. 

Objectifs

Le principal objectif de ce projet de recherche est de déterminer la prévalence de l’hypertension et des facteurs de risque associés, tout en évaluant et en quantifiant l’influence des modes de vie sur la pression artérielle. Nous voulons aussi déterminer l’incidence de l’hypertension selon le niveau des différents facteurs de risque et leurs implications à long terme. 

Méthodes

Conception de l’étude : ce projet utilisant les données d’observation de la cohorte Constances comprendra des analyses transversales et longitudinales. L’analyse transversale déterminera la prévalence, le traitement et le contrôle de l’hypertension et des facteurs associés, alors que l’analyse longitudinale permettra d’étudier l’incidence de l’hypertension à cinq ans, des pathologies ischémiques et des AVC, ainsi que d’établir l’association entre les évolutions temporelles anthropométriques et de pression artérielle et le développement de ces pathologies. 

Population : tous les volontaires de la cohorte Constances peuvent être inclus dans l’étude. Les critères d’inclusion et d’exclusion sont spécifiques au thème de l’étude. Sont exclus ceux qui n’ont pas de mesure de la pression artérielle, les femmes enceintes et ceux qui prennent des médicaments vasoactifs. 

Définitions : l’hypertension, le contrôle de la pression artérielle, les pathologies ischémiques, les antécédents familiaux de pathologies cardiovasculaires précoces, diabète, dyslipidémie, et obésité sont définis par le guide ESH/ESC 2013 du traitement de l’hypertension.

Variables d’intérêt : caractéristiques démographiques, statut socioéconomique (situation matrimoniale, travail, éducation, revenus), mode de vie (nutrition, statut tabagique, alcool, exercice physique), stress et qualité de vie, antécédents médicaux personnels et familiaux, traitements médicaux, mesures anthropométriques et pression artérielle. Des scores de régime alimentaire seront calculés selon les recommandations. 

Analyse statistique : les données seront analysées avec la version 21.0 de SPSS, et ajustées à la démographie française (pondérations). L’analyse descriptive sera présentée en termes d’effectifs et de pourcentage pour les variables discontinues, et en moyenne et écart-type pour les variables continues. Une analyse bivariée suivra, avec un test de Student, du Chi2 et une analyse de variance lorsque nécessaire. Une analyse multivariée, ajustée sur l’âge et le sexe, comprendra à la fois une régression logistique et une régression linéaire pour des variables dépendantes binaires et continues. De plus un modèle linéaire général estimera la pression artérielle moyenne ajustée. Une analyse de survie portera sur les prospectives : pathologies cardio-vasculaires et décès associés. 

Aller au contenu principal