Vaccination gratuite et adhésion à la vaccination contre la grippe

Caractéristiques

Responsable scientifique C. Garrouste
Organisme de rattachement Université Paris-Dauphine
Laboratoire / Lieu Paris
Année de dépôt 2021
Type de projet Données uniquement

Contexte

L’adhésion à la politique de vaccination contre la grippe est une préoccupation majeure dans une population vieillissante où la prévalence des maladies respiratoires est de plus en plus élevée. Bien que la plupart des personnes se remettent en quelques semaines de la fièvre ou d’autres symptômes sans avoir besoin de soins médicaux, la grippe peut également provoquer des maladies graves et même entraîner la mort chez les personnes à haut risque, notamment les très jeunes, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’un problème de santé. Chaque année, les virus de la grippe provoquent jusqu’à 650 000 décès d’origine respiratoire dans le monde (Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (US-CDC), Organisation mondiale de la santé (OMS), 2017). La vaccination constitue alors la première stratégie préventive pour réduire le risque d’infection. Le vaccin devient efficace au bout d’environ deux semaines et nécessite une seule injection à renouveler chaque année. Depuis 2000, la France a mis en place une politique de vaccination pour les personnes à haut risque. Les personnes en ALD, ainsi que les personnes âgées de 65 ans ou plus, reçoivent chaque année une invitation à se faire vacciner gratuitement par le médecin généraliste. Cette invitation est accompagnée d’une lettre de sensibilisation aux dangers de la grippe. Les personnes qui ne sont pas visées par le programme peuvent également se faire vacciner, mais sans invitation ni information sur la gravité du virus, et elles doivent payer le vaccin de leur poche.

Objectifs

L’objectif de ce projet est d’évaluer l’effet causal de l’éligibilité à la vaccination gratuite sur l’adhésion à la vaccination contre la grippe. Nous étudions également l’hétérogénéité de l’impact selon le sexe, le revenu, le niveau d’éducation et le comportement en matière de santé des individus.

Méthodes

Comme le vaccin contre la grippe est gratuit pour les personnes âgées de 65 ans et plus, nous adoptons une stratégie de régression sur discontinuité autour du seuil d’âge pour mesurer les effets de la politique sur l’adhésion à la vaccination.

Perspectives

Les virus se propagent par le biais d’interactions sociales. Les conséquences de leur propagation sont coûteuses pour le secteur de la santé ainsi que pour l’ensemble de la société dans son ensemble. Les politiques limitant les contacts interpersonnels (par exemple, les lock-downs) réduisent la prévalence de la maladie, mais la réduction de la vie sociale peut être néfaste, en particulier pour les personnes âgées. La vaccination, si elle existe et si elle est efficace, est alors le meilleur moyen de contenir les maladies virales sans influencer les interactions sociales. L’un des principaux enjeux est alors la réponse comportementale des individus aux décisions politiques telles que la vaccination contre la grippe. 

Aller au contenu principal