Actualités

Le questionnaire Constances est (presque) en ligne !

Modifié le 28/09/2015

Une étude comme Constances consomme beaucoup de papier : pour les questionnaires d'inclusion, de suivi, les informations aux participants etc. Ce papier a un coût, environnemental et financier. Aujourd'hui, l'heure est à la dématérialisation et Constances n'est pas en reste : le questionnaire en ligne a été proposé à 500 volontaires avant l'été pour un test, il le sera dès novembre à 29 000 volontaires devant recevoir leur questionnaire de suivi à cette époque...


On peut s'étonner que Constances, à l'instar d'autres études scientifiques, n'ait pas proposé dès l'origine un questionnaire dématérialisé. Les raisons en sont multiples : "biais de sélection" (tout le monde n'a pas accès à Internet), questions relatives à la sécurité des données bien sûr, mais aussi à l'homogénéité du recueil de celles-ci. En effet, on sait que les réponses à des questions diffèrent beaucoup selon la manière dont elles sont posées, et il est difficile (mais pas impossible !) de transposer des questions à l'identique du papier à l'écran. Il a donc fallu une longue réflexion des chercheurs, qui ont aussi consulté des équipes de recherche ayant des expériences de ce type, afin de développer le questionnaire en ligne de Constances.

Comment ça marche ?
Les volontaires concernés par le questionnaire en ligne recevront un courrier au mois de novembre 2015 les invitant à s'identifier sur le site Internet et à y remplir leur questionnaire. Pour ce premier envoi, ils recevront aussi le questionnaire papier ; l'envoi du questionnaire papier sera interrompu à la vague de suivi suivante uniquement pour les volontaires ayant choisi Internet.

Une première version du questionnaire a été proposée au mois de juillet à 500 participants et, parmi les répondants, 16 % ont choisi le questionnaire en ligne. Cette proposition va être élargie dès le mois de novembre auprès de 29 000 des 32 000 personnes devant encore répondre au questionnaire de suivi de 2015 (3 000 volontaires ne recevront que le questionnaire papier afin de mesurer les différences de réponses entre les personnes ayant la possibilité de répondre au questionnaire en ligne et celles ne disposant que du questionnaire papier). Et pour ceux qui auraient déjà renvoyé leur questionnaire papier de 2015, le choix leur sera proposé prochainement avec le questionnaire de suivi 2016.

L'équipe Constances espère que les volontaires qui opteront pour le questionnaire en ligne seront de plus en plus nombreux : cela limitera les erreurs de saisie (lorsque les réponses aux questionnaires sont intégrées dans la base de données Constances) et permettra de diminuer les coûts de papier, d'envoi et de traitement, et ainsi de réaffecter ces budgets à d'autres postes de dépenses...

t>