Actualités

Tests cognitifs : 1ères normes « mondiales » chez les 45-70 ans

Modifié le 23/12/2019

Les bilans cognitifs réalisés par les volontaires de Constances ont permis d’établir les 1ères normes au monde pour la tranche d’âge 45-70 ans. Attention, ces normes ne peuvent en aucune manière permettre d’établir des risques de développer des maladies neuro-dégénératives telles qu’Alzheimer ou Parkinson.

Lorsque les volontaires de 45 ans et plus réalisent leur bilan de santé dans les centres de l’Assurance maladie, il leur est proposé de passer des tests destinés à évaluer les principales fonctions cognitives. L'analyse de ces tests effectués par des neuropsychologues recrutés, formés et rémunérés par Constances a permis d'établir les 1ères normes sur le fonctionnement cognitif pour des personnes de 45-70 ans, c’est-à-dire beaucoup plus jeunes que ce qui était fait jusqu’à présent. Ces normes basées sur une extraction de données de la cohorte comportant 52 000 participants ont été publiées en juillet 2019 dans la revue European Journal of Neurology.

Comme attendu mais illustré avec précision grâce au nombre de volontaires dans l’étude, elles montrent de fortes différences en fonction de l’âge et du niveau d’éducation, mais aussi du genre. « Ces normes sont à manier avec une grande précaution. Il est essentiel de situer une personne par rapport à son groupe de référence. Surtout, ces normes ne peuvent en aucune façon permettre d’établir une probabilité de présenter ou développer une démence » explique Camille Ouvrard, maître de conférences à l’Université de Bordeaux qui a mené ces analyses.

>> Présentation de Camille Ouvrard lors de la journée annuelle des Centres d’examen de santé de Constances (novembre 2019)

t>